La Finlande, championne de l'éducation ?

La réputation des pays scandinaves en termes d'éducation surpasse celle de la plupart des autres pays européens. La Finlande notamment, qui se place particulièrement bien au classement PISA (Programme Internationnal pour le Suivi des Acquis), référence en matière d'éducation.

Que lui vaut ce succès ? Dans son numéro de septembre, le magazine Geo fait un zoom sur ce système hors du commun.

Un pilier fondateur : l’égalité des chances pour tous

Dans le système finlandais, tout est mis en place pour garantir l’égalité des chances.
D’abord, l’école est gratuite, et aussi le ramassage scolaire, la cantine, les fournitures scolaires et les cours de soutien !
Tous les moyens sont mis en oeuvre pour qu’aucun enfant ne soit laissé pour compte : “Nous avons besoin de chacun, par conséquent chez nous, personne n’est laissé à la traîne.” raconte Anja Karhunen.

Une école sans pression

En Finlande, très peu d’évaluation, on favorise l’observation continue des professeurs pour assurer le suivi de leurs élèves. Et même quand il y a des notes, impossible d’avoir 0 : les notes s’étalent de 4 à 10 - finie l’humiliation du 0 pointé !
La concurrence entre les élèves n’est pas favorisée : les exercices se présentent la plupart du temps sous forme de jeu, pour favoriser la compréhension et la mémorisation.

Des professeurs triés sur le volet

En Finlande, la profession de professeur est “aussi prestigieuse que celle de médecin ou d’avocat”. Et très sélective ! Sur les 8 000 candidats annuels, seuls 800 sont acceptés dans les écoles normales d’enseignants. Les heureux élus suivent ensuite pendant 5 à 6 ans une formation rigoureuse qui inclut des temps de mise en situation : sous la supervision de leurs confrères, les futurs enseignants font cours.
Les élèves et les professeurs partagent une relation de confiance : le prof est un mentor plus qu’un maître redouté. En classe, l’atmosphère est détendue tout en étant studieuse et disciplinée.

Beaucoup de temps libre

La journée de classe se termine à 13h en primaire, 14h au collège et 15h au lycée. Le reste du temps, les élèves ont l’opportunité de jouer et de s’aérer l’esprit. Les établissements sont équipés en instruments de musique variés mis à disposition des élèves tout au long de l’année.

Une place de choix laissée à la créativité et aux travaux pratiques

Dès 7 ans, les élèves s’initient à la menuiserie : ils fabriquent eux-mêmes leurs jouets. Des cours de cuisine, couture et repassage sont aussi au programme pour tout le monde.
Et de manière générale, la pratique est favorisée à l’apprentissage “par coeur”, peu intuitive pour les enfants comme pour les adolescents.
À l’école, les élèves ont l’opportunité de développer leur créativité et leur confiance en eux ; l’unique intérêt de l’école n’est pas d’engranger des savoirs !

En conclusion, l’objectif de l’école finlandaise est avant tout de transmettre le plaisir d’apprendre. Pas de stigmatisation sur les matières ou les échecs : tout le monde est valorisé !

Source :
Cédric Gouverneur, "Finlande : l'école sans pression", Geo, n°427, Septembre 2014, p66-84

nous contacter

Une question ? Contactez-nous !

Julia Barreau
Mélanie Voisin

06 27 82 05 58
envoyer un message

Inscrivez-vous à la newsletter !

Pour recevoir toutes les informations sur nos activités