Comment métamorphoser l'enseignement actuel ?

Il est clair aujourd’hui que le système scolaire a besoin de s’adapter au monde actuel. De nouvelles pédagogies se mettent progressivement en place. Nées au XXème siècle, elles présentent de nombreuses innovations qui les distinguent du système scolaire classique : une école qui laisse s'exprimer l'unicité de chacun, qui met de côté la fracture classique entre "bons" et "mauvais" élèves et « qui, accessoirement, engendre des Larry Page et des Jeff Bezos comme tant d’autres créatifs de la Silicon Valley ».

Les ingrédients de ces pédagogies

Ces pédagogies se recentrent sur l’élève, ses capacités, son autonomie, et encouragent le dialogue entre l’élève et son professeur.

L’éducation serait tendue vers un objectif d’accompagnement plutôt que de transmission de connaissances.

Maria Montessori (médecin et pédagogue italienne) avait d’ailleurs évoqué cet aspect de l’éducation quelques années plus tôt.

Des pédagogies pour tous ?

Cependant ces nouvelles techniques d’enseignement sont-elles applicables pour tous et par tous ?

Les avis divergent, tandis que certains estiment qu’elles intéressent les classes moyennes orientées culture,  d’autres y sont favorables et estiment que ces nouvelles pédagogies pourraient très bien s'intégrer dans nos écoles actuelles.

Quelques exemples de projets réussis

Voici un exemple de projet concrétisé en Belgique:

« Une crèche vers l’autonomie à Liège »

Ici tout est rendu accessible à l'enfant, « Les enfants sont amenés à débarrasser eux-mêmes, à faire la vaisselle. (..) Lire des livres ou peindre, c’est quand ils veulent. Nous sommes seulement là pour les accompagner (…) Le maître mot est l’autonomie. À travers ces différents partis pris, la pédagogie Montessori permettrait aux enfants d’être plus à l’écoute de leurs propres besoins… et donc aussi plus calmes. » Ces nouvelles méthodes intéressent également d’autres pays du monde comme par exemple le Maroc et l'Egypte.

L’enfant et le jeune adulte ne sont plus félicités pour les résultats de leurs travaux, mais pour la manière dont ils les ont finalisés et le coeur qu’ils y ont mis. Nous ne sommes donc plus concentrés sur les résultats finaux, mais sur la capacité et la persévérance à faire les choses.

Source : LeSoir.Be

nous contacter

Une question ? Contactez-nous !

Julia Barreau
Mélanie Voisin

06 27 82 05 58
envoyer un message

Inscrivez-vous à la newsletter !

Pour recevoir toutes les informations sur nos activités