Catherine Guéguen : pour l'éducation bienveillante

Catherine Guéguen, pédiatre depuis 27 ans et auteur du livre « Pour une enfance heureuse », s’appuie sur les dernières découvertes en neurosciences pour repenser l’éducation. Elle prône une éducation bienveillante, aimante et à l’écoute vis-à-vis des enfants, et une parentalité positive.

Autant de principes que nous partageons, c’est pourquoi nous vous invitons à découvrir les réflexions du Dr Catherine Gueguen…

Jusqu’à l’adolescence, le cerveau est en construction

Dans son livre, Catherine Guéguen met en évidence les dernières découvertes scientifiques sur le développement et le fonctionnement du cerveau qui bouleversent notre compréhension des besoins essentiels de l'enfant.

Elle part d’une constatation simple : le cerveau de l’enfant est en construction jusqu’à l’adolescence.

C’est une période où le cerveau est extrêmement vulnérable et très malléable et où le vécu de l’enfant peut avoir un impact direct sur son développement cérébral.

L’importance de l’éducation dans le développement du cerveau

Des recherches ont également prouvé que pendant cette période l’environnement de l’enfant a un impact direct sur le développement de son cerveau, sur les circuits et structures cérébrales, et même sur l’expression de certains gènes. Tout ce qu’il vit au niveau de ses interactions sociales, de ses rencontres, va avoir une influence directe sur son cerveau.

Ainsi, l’éducation de l’enfant peut lui permettre de développer son cerveau dans les meilleures conditions. Cette éducation concerne l’environnement affectif dans lequel il évolue, les mots qu’on emploie pour s’adresser à lui, l’attitude de ses parents à son contact.

Les conseils du Dr Catherine Guéguen pour permettre le bon développement de l’enfant

Pour la pédiatre, un environnement affectif, chaleureux et sécurisant aurait une influence directe sur le bon développement du cerveau de l’enfant.

En effet, lorsque les adultes se montrent bienveillants, soutenants, empathiques au contact de l’enfant, son cerveau va pouvoir se développer dans les meilleures conditions. Ce développement concerne aussi bien les aspects cognitifs (apprentissage, mémoire) qu’affectifs (facultés émotionnelles, qualités relationnelles).

En revanche, le manque de bienveillance et d’empathie vis-à-vis des enfants peut empêcher leur développement cérébral. Les humiliations (par exemple) peuvent entraver ce développement et déclencher des troubles du comportement et des difficultés cognitives également. Cela peut déclencher des problèmes d’anxiété, d’agressivité ainsi que des troubles de l’apprentissage ou de la mémoire.

Catherine Guéguen évoque l’importance des neurones miroirs, qui nous poussent à imiter et reproduire, inconsciemment, ce que nous observons chez les autres. De fait, un enfant va souvent imiter ce qu’il voit et entend chez ses parents, qui sont des modèles pour lui. Ainsi, en faisant preuve d’empathie, d’écoute et de bienveillance, les parents donnent toutes les chances à leurs enfants de développer ces mêmes qualités.

Le docteur ne défend pas une éducation laxiste et insiste sur l’importance de fixer un cadre et des limites de façon douce, empathique et patiente.

Pour conclure, Catherine Guéguen revient sur la nécessité de prendre le temps d’être connecté à ses émotions et à celles des enfants, afin d’être à l’écoute de leurs besoins. Pour elle, une éducation bienveillante, aimante et empathique est décisive pour permettre au cerveau, et donc à l’enfant, d'évoluer de manière optimale et de déployer pleinement ses capacités intellectuelles, affectives et relationnelles.

Sources :

- Sa vidéo pour présenter son livre

- Son Interview sur France Bleu

Crédit photo : Sylvain Gripoix

nous contacter

Une question ? Contactez-nous !

Julia Barreau
Mélanie Voisin

06 27 82 05 58
envoyer un message

Inscrivez-vous à la newsletter !

Pour recevoir toutes les informations sur nos activités