Attentats, comment les aborder avec les jeunes ?

Les événements tragiques survenus à Paris au mois de novembre nous ont, évidemment, énormément bouleversés. C’est une mission difficile qui imcombait aux enseignants et parents pour accompagner les enfants et les jeunes dans leur compréhension des évènements.

Revenons ensemble sur quelques pistes pour accompagner les jeunes dans ce cheminement : comment rassurer, expliquer, comprendre ?

Ecoute et réflexion, premières missions nécessaires

Beaucoup d’élèves ressentent le besoin de s’exprimer et de poser des questions à la suite de ces évènements. Des espaces de parole sont mis à leur disposition ou adaptés à cet effet, comme les Centres de Documentation et d'Information par exemple. La seconde mission du professeur et des parents est d’orienter la discussion sur le fait que des hommes et des femmes de toute opinion philosophique, personnelle ou religieuse ont été atteints. Le dialogue sert de travail pédagogique pour soutenir les enfants et adolescents dans la gestion de leurs émotions.

Les flux d’images et d’informations disponibles lors des jours suivant les attentats est si important que les adolescents peuvent avoir accès à des informations non fondées, des rumeurs voire de la désinformation et de la manipulation. Les jeunes doivent être accompagnés dans leur réflexion pour prendre de la distance par rapport aux informations qu’ils reçoivent et diffusent ; pour distinguer le vrai du faux.

Quelques principes à suivre pour aborder une actualité violente

  • Moduler son attitude pédagogique selon l'âge des élèves : un discours adapté à l’âge et à la psychologie des enfants permet de vérifier que le message est bien compris. Pour aider les enfants à s’exprimer à l’école primaire, des jeux coopératifs peuvent être organisés par exemple.
  • Ecouter et laisser s’exprimer sans sous-estimer, y compris chez les très jeunes enfants, la capacité à saisir la gravité des situations.
  • Rassurer : les images diffusées et l’ambiance générale peuvent créer un sentiment d’insécurité, il est important de rappeler que l’école est un espace protégé.
  • S’adapter au « niveau de connaissance » de chacun : aider à clarifier les termes entendus et répétés, pour que les enfants sortent d’un présent dominé par la peur et l’incompréhension.
  • Respecter la sensibilité et l’émotion des élèves : chaque élève est différent (peur, incompréhension, injustice, révolte...) et il est important d’accepter sans jugement la réaction de chacun.

Retrouvez d’autres pistes de réflexion et outils pédagogiques sur le portail national des professionnels de l'éducation.

Aujourd'hui plus que jamais, nous avons à cœur de promouvoir les valeurs de bienveillance, de tolérance et de solidarité qui nous sont chères.

L'équipe de CeQueJeVeuxFairePlusTard envoie ses pensées à toutes les victimes des attentats et à leurs proches.

Source : eduscol.education.fr

nous contacter

Une question ? Contactez-nous !

Julia Barreau
Mélanie Voisin

06 27 82 05 58
envoyer un message

Inscrivez-vous à la newsletter !

Pour recevoir toutes les informations sur nos activités