Le numérique : une priorité pour nos écoles ?

500 écoles et collèges seront connectés dès 2015, marquant la première étape du plan numérique pour l'éducation. Ce sont ainsi plus de 70 000 élèves et 8 000 enseignants qui expérimenteront, dès la rentrée 2016, de nouvelles formes d'enseignement et d'apprentissage grâce au numérique. Les promesses de l’école connectée sont nombreuses, mais est-ce vraiment une révolution pour l’enseignement ? (...)

lire la suite

Séjour Les Essentiels Juin 2015

Retour sur le séjour Les Essentiels du mois de juin qui s'est déroulé dans le magnifique domaine du Moulin de Giez : une nouvelle semaine inoubliable remplie de découvertes et de rires. (...)

lire la suite

L’école de demain est-elle Free ?

Le schéma d’une école unique où les réformes s’adaptent à toutes les écoles sans exception est-il dépassé ? C’est à cette question que Gaspard Koenig, écrivain et président du Think Tank « Génération Libre » essaie de répondre. Dans son article, il met en avant les « Free Schools », des écoles alternatives financées par l’État et offrant une plus grande autonomie et diversité éducative. Ces écoles remportent un franc succès dans de nombreux pays, alors pourquoi pas en France ? (...)

lire la suite

Mon prof est une star sur YouTube

L’essor du web et la numérisation de l’information rendent possible le partage des savoirs au plus grand nombre. C’est une véritable révolution pédagogique qui est en marche, amorcée par le partage de cours en ligne, gratuits et accessibles à tous. Des MOOCs aux chaînes Youtube « éducatives », en passant par ces profs « stars » qui se mettent en scène pour rendre leurs cours plus attrayants : faisons le point sur ces nouvelles plateformes de partage qui révolutionnent la façon d’apprendre et d’enseigner ! (...)

lire la suite

La classe inversée : l’apprentissage de demain ?

De plus en plus de professeurs à travers le monde modifient leur façon d’enseigner pour adopter un modèle plus pratique et plus humain. Le modèle de la classe inversée part d’une idée très simple : le temps de classe serait mieux utilisé si on s’en servait pour interagir et travailler ensemble plutôt que de laisser le professeur seul faire un cours face aux élèves. Ainsi, dans les classes inversées, la phase « magistrale » du cours n’a plus lieu… en cours ! (...)

lire la suite

Inscrivez-vous à la newsletter !

Pour recevoir toutes les informations sur nos activités